Références

Références
ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES
EAU POTABLE
INONDATIONS ET EAUX PLUVIALES
RESSOURCES EN EAU ET MILIEUX AQUATIQUES
AMENAGEMENT DES TERRITOIRES
INFRASTRUCTURES ROUTIERES ET VOIRIES
SANTE, CADRE DE VIE ET GESTION DES DECHETS
ENERGIES ET TELECOMMUNICATIONS
DOSSIERS REGLEMENTAIRES
Bruit
Qualité de l'air
Cadre de vie
Déchets
Maîtrise d’Œuvre : Traitement des odeurs dans les stations d’épuration
Afin de limiter les nuisances, notamment au niveau olfactif, les ouvrages de traitement mettant en œuvre l’effluent brut ou les boues sont rassemblés dans un même secteur. Les dispositions suivantes sont adoptées : regroupement géographique des ouvrages représentant une source potentielle d’odeur, cloisonnement des locaux, afin de limiter les zones spécifiques auxquelles sont rattachés des taux de renouvellement d’air appropriés aux types de traitements effectués, couverture et confinement de certains ouvrages avec extraction spécifique au droit des ouvrages, permettant de limiter les volumes d’air à traiter, compacité des ouvrages. Le traitement des odeurs comprend deux étapes : -                la ventilation des zones concernées, -                le traitement de l’air capté. Plusieurs filières de traitement peuvent être mises en œuvre : L’absorption sur charbon actif – Rétention physique d’un soluté à l’interface gaz – solide. L’oxydation biologique – Dégradation des composés odorants, absorbés sur un support, par des bactéries aérobies. L’absorption gaz – liquide – Il s’agit d’un lavage du gaz odorant par de l’eau additionnée de réactifs adaptés aux types de polluants à éliminer. Les molécules odorantes sont ici transférées de la phase gazeuse à la phase aqueuse. Ces laveurs peuvent avoir différentes formes : colonne à goutte, à garnissage, multicellulaire,… et peuvent fonctionner à co-courant ou contre courant.
Mesures d’odeurs et de bruits sur la station d’épuration de Céret
La ville de Céret dans le département des Pyrénées Orientales a confié à Cereg une étude acoustique et des essais olfactométriques sur sa station d’épuration, capacité 14 500 Equivalents-habitants.. Le but de cette mission est d’une part la détermination des nuissances sonores, d’autre part la détermination des nuissances olfactives émanant de la station d’épuration. Des mesures ont été réalisées sur les postes de travail et en limite de propriété de la station d’épuration.
Mesures d’odeurs sur la station d’épuration de Narbonne plage
Le Grand Narbonne a confié à Cereg des essais olfactométriques sur la station d’épuration de Narbonne Plage, capacité 28 000 Equivalents-habitants. Le but de cette mission est la détermination des nuissances olfactives émanant de la station d’épuration. Des mesures ont été réalisées sur les postes de travail et en limite de propriété de la station d’épuration.